Aéroclub Bastia Saint Exupéry (Corse)
Téléphone : 04.95.36.24.85 - mail : contact@aeroclub-saint-exupery.fr https://www.facebook.com/aeroclubbastiastex

Blog

Pascal Fericelli : plus de 20.000 heures de vol. Respect Commandant!

À l’occasion de l’AGO, les 20 000 heures de vol de Pascal Fericelli ont été fêtées.

Le Président, le secrétaire et les instructeurs du club ont honoré notre ami Pascal devant le DD et sous l’oeil bienveillant d’Antoine de Saint-Exupéry.

Notre ami Pascal, après une belle carrière aéronautique tant militaire que civile, a dépassé ce total aussi impressionnant que respectable au sein de l’aéroclub Saint-Exupéry pour lequel il a une profonde et sincère affection.

20 000 heures de vol, une remarquable performance :

  • L’équivalent de plus de deux ans dans les airs!
  • Environ 20 années de l’activité de la totalité des membres de l’aéroclub Bastia Saint-Exupéry!
  • Combien de carnets de vols? Combien de décollages et d’atterrissages? Combien de kilomètres, de contrées et océans survolés, de pays ou continents reliés, de levers ou couchers du soleil au-dessus de la couche, de tours du monde effectués?

Ces vols ont été réalisés au cours d’une vie aéronautique riche et diversifiée :

Après sa formation, Pascal a débuté sur Transall C160 (https://www.youtube.com/watch?v=DaawGpqezhM) en tant qu’officier pilote au sein du COTAM (Commandement du Transport Aérien Militaire).

Devenu Commandant de bord, puis instructeur, toujours sur Transall, il a été affecté CIET (Centre d’Instruction des Équipages du Transport aérien militaire).

Il rejoint ensuite le GLAM (Groupement de Liaisons Aériennes Ministérielles – actuel ETEC 65) sur Mystère Falcon 20 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Mystère_20) et Falcon 50 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Falcon_50) en tant que chef pilote. C’est ici qu’il a eu le privilège de faire partie des équipages dits « présidentiels » sur Falcon « Rambouillet ». Sur cet aéronef Dassault spécialement aménagé pour cette mission, Pascal a piloté le Président de la République, Monsieur François Mitterrand (ce qui ne l’empêchera pas de vous piloter à bord de la flotte du club si vous le souhaitez!).

Après cette reconnaissance, Pascal a poursuivi comme pilote de ligne au sein de l’historique compagnie Air Inter (https://fr.wikipedia.org/wiki/Air_Inter), d’abord comme co-pilote sur Fokker 27 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Fokker_F27) et Airbus A300 (le premier d’une longue et célèbre famille : https://fr.wikipedia.org/wiki/Airbus_A300), puis comme pilote instructeur sur A320.

Il intégra Air France lors de la fusion des deux compagnies et y achèvera en beauté sa carrière commerciale en qualité de Commandant de bord long-courrier sur A330 et A340!

La passion du vol demeure intacte en continuant à piloter les avions de tourisme de notre cher aéroclub. Il a franchi le cap des 20 000 heures sur le Piper PA28 F-GUPP le 11 juillet 2017.

Finalement, Pascal incarne concrètement, à lui tout seul, une bonne partie du chapitre « histoire de l’aviation » au programme du BIA! Nous ne pouvons qu’être admiratifs face à une telle expérience que nous ne parviendrons jamais à acquérir. Malgré tout, il y a quelque chose que nous pouvons faire comme Pascal. Ceux qui le connaissent et surtout ceux qui l’observent avant un vol, n’auront pas manqué de constater qu’il ne part jamais (y compris pour un local afin de survoler sa superbe commune de Murato où il est élu) sans une visite « prévol » très méticuleuse, sans disposer d’une carte à jour et sans un dossier de vol complet (météo prise et navigation préparée comme un élève pilote). Voici l’exemple à suivre et ce qu’il y a de plus impressionnant, même après 20 000 heures de vol! Cette marque des grands, de ceux qui demeurent humbles malgré les milliers d’heures, permet de mieux comprendre le célèbre proverbe : « il n’y a pas de bons pilotes mais des vieux pilotes ». À méditer.

Plusieurs anciens du club et du BIA en particulier sont déjà sur les traces de Pascal, à travers diverses carrières civiles ou militaires bien engagées.

Pourquoi ne pas organiser une soirée durant laquelle nos grands anciens et moins anciens (car il y en a d’autres au club) pourraient faire le récit de leurs vies aéronautiques et répondre à toutes nos interrogations, contribuant ainsi à entretenir notre passion et à améliorer la sécurité des vols? En quelque sorte, « la nuit des Chibani de Saint-Exupéry » avec éventuellement du VFR de nuit.

Pourquoi aussi ne pas organiser plus fréquemment des vols entre les pilotes les plus expérimentés et les moins aguerris à l’occasion de promenades aériennes ou de voyages?

Bravo Pascal et merci pour ton indéfectible bonne humeur, ta discrétion et ta simplicité.

Bons vols et à très bientôt pour la prochaine dizaine! (de millier bien sûr).

L’administration du club et tous ses adhérents.

A propos de l'auteur